Bienvenue sur Info-psi.com - Utilisez ce menu pour naviguer sur le site

Introduction

Comme nous avons pu le voir dans les définitions, la PK se décline en 3 composantes distinctes, que sont la micro-PK, la macro-PK, et la bio-PK. L'étude de la bio-PK demande des moyens de contrôle médicaux ou biologiques, complexes et très onéreux et nous n'avons pas à notre disposition le matériel nécessaire.
La micro-PK quant à elle, a déjà été largement étudiée. De nombreux résultats d'études et de réplications sont aujourd'hui disponibles et nous préférons donc en faire une analyse éventuellement plus poussée par l'intermédiaire des forums. Il faut cependant savoir que l'étude de la micro-PK se fait généralement par l'affectation volontaire des résultats d'un générateur de nombres aléatoires et les conditions de l'expérience peuvent être assez rigoureuses voire onéreuses lorsque l'on veut disposer d'un matériel adapté.

Il reste donc la macro-PK dont les maigres résultats ont souvent été source de vives contestations. C'est sur ce point que nous souhaitons mettre plus particulièrement l'accent puisque son étude ne demande que peu de moyens et qu'elle peut être envisagée simplement par tout le monde.

Protocoles Macro-PK

En effet, la macro-PK implique des effets visibles à l'œil nu, comme par exemple, pour ne citer que les plus connus, la torsion de cuillères en métal, ou le mouvement induit à un objet sans contact physique. A l'heure actuelle, ce phénomène n'a pas encore été réellement prouvé. Des expériences contrôlées ont bien observé le phénomène, mais sa réplication n'a jamais vraiment été une réussite. Nous verrons donc si nous pouvons de notre côté apporter les preuves expérimentales suffisantes pour démontrer l'existence de l'effet macro-PK dans un premier temps, pour ensuite vérifier s'il est bien reproductible.

Pour permettre de s'assurer de sa reproductibilité, nous avons imaginé un moyen permettant à tout un chacun de pouvoir participer à l'expérience. Pour ceci, il suffira de posséder une caméra ou une webcam, quelques éléments simples, un objet, et de filmer son expérience. Si de telles vidéos ne seront pas des preuves en elles-mêmes, elles nous permettront de pouvoir réunir lors de sessions d'études contrôlées différentes personnes prétendant pouvoir réaliser un effet macro-PK indéniable en environnement contrôlé. Ce sera donc finalement ces expériences contrôlées qui serviront de preuves, et nous les répliqueront autant de fois que le besoin le demandera.

Le protocole traitant de macro-PK réalisable chez soi est disponible ici.

Le protocole traitant de macro-PK lors de sessions contrôlées est disponible ici.




Derniers ajouts concernant la macro-PK

Il pourrait nous être objecté plusieurs choses avec ces protocoles, nous essayerons de les traiter individuellement ici.

Déjà, on pourra nous reprocher de ne choisir de présenter que les expériences où un effet PK est démontré, écartant ainsi toutes les expériences ratées. Ceci pourrait, selon certains, démontrer que ce n'est que le hasard qui est démontré, et non un potentiel effet PK, car le total d'expériences réussies par rapport au nombre d'expériences ratées montrerait qu'il ne s'agit que de l'intervention du hasard et de la chance.

Cependant, une réflexion attentive vous montrera que ce raisonnement est faux. La probabilité qu'un objet stable bouge au fil du temps est de zéro tant qu'aucune contrainte physique connue ou non ne vienne créer ce mouvement. Ainsi, comme l'objet devrait rester immobile en permanence lors de l'application d'intentions psychiques, le simple fait de réussir 1 fois sur 1000 essais ne tiendrait pas de la chance mais bien de l'application d'une force quelconque. Le fait de reproduire ensuite cette expérience avec succès, même 1 fois sur 10, mais toujours dans les secondes qui suivent l'intention, ne feront que démontrer un réel effet de l'intention sur l'objet, et ne traduirait en aucun cas l'expression du hasard.

Article rédigé par : GregoryDF le 09 Octobre 2006
Dernière révision : 12 Avril 2007 (Version 1.B)


Copyright © Info-psi 2007-2008 - Tous droits réservés - Optimisé 1024x768 minimum - Site version 1.0