Bienvenue sur Info-psi.com - Utilisez ce menu pour naviguer sur le site

Que désigne le psi?

Si l'on devait faire court, nous pourrions dire que "Le Psi" désigne toutes les facultés psychiques de l'être humain. La télépathie et la télékinésie, aussi nommées télépsychie et psychokinésie, ainsi que la psychomancie et la précognition, sont les principales disciplines regroupées sous le nom de "psi". Actuellement, et surtout historiquement, l'étude du psi se nomme parapsychologie. L'opinion générale associe souvent les facultés psi au paranormal. C'est une erreur qui s'explique par la méconnaissance de ce que sont réellement les facultés psi. Comme vous allez le voir ci-dessous, tout cela n'a rien de paranormal.

La Psyché

Avant de vous présenter les définitions des différentes facultés psychiques, nous avons estimé qu'il était essentiel d'introduire un "nouveau" terme. En effet, en anglais, nous avons deux termes bien spécifiques qui sont "spirit" et "mind" que nous traduisons par "esprit" en français. Or, par soucis de clarté, il est important d'être plus précis puisque la différence est très nette comme on peut le voir lorsque l'on dit par exemple "esprit es-tu là ?" et "les facultés psychiques sont le produit de l'esprit". Dans le premier cas, on désigne le "spirit" anglais, une entité immatérielle, désigné lors de séances de oui-ja et d'autres apparitions diverses de ces esprits venant visiter le monde des vivants. Dans le second exemple, l'esprit concerné par les facultés psychiques, c'est-à-dire le "mind" en anglais, n'est pas une entité mais un concept qui désigne la capacité qu'a l'homme de penser, de percevoir ainsi que toutes ses facultés liées à l'intellect en général.

Mais alors, existe-t-il un terme plus adéquat pour définir cette "source du psi" ? Oui, et nous utilisons déjà ce mot de manière implicite dans les termes psychokinésie et télépsychie par exemple. C'est le terme psyché, féminin, et venant du grec psukhê. Pour finir de vous convaincre si cela est encore nécessaire, l'étude des phénomènes psi se nomme bien la parapsychologie après tout !

Classification générale

Lors du processus d'élaboration de cette partie, il s'est avéré utile de classer les différentes facultés psi de manière hiérarchique et logique pour mieux les comprendre et les relier. Ainsi, comme plusieurs de ces facultés se ressemblaient à certains détails près, cet arbre vous permettra de mieux différencier les petites subtilités entre plusieurs termes, pour mieux les utiliser. De plus, et ceci pour bien comprendre les notions abordées sur ce site, nous présenterons une définition de chacune de ces facultés afin d'éviter toute confusion avec l'usage courant et peu rigoureux qui en est fait généralement.
Cette classification a également pour but de servir de base à l'inclusion des futurs phénomènes qui seront immanquablement découverts ou recensés lors de prochaines études parapsychologiques.

Cliquez sur cette image pour ouvrir une version plus grande

Ce tableau vous présente de manière structurée les diverses facultés psi les plus souvent rencontrées. Elles sont séparées en deux parties, les facultés actives, couramment nommées Psychokinésie (PK), ainsi que les facultés perceptives, dénommées à juste titre Perceptions Extra-Sensorielles (ESP). Vous trouverez ces deux branches détaillées ci-dessous, séparées pour plus de clarté.


Facultés Actives - Facultés Perceptives - Retour en haut de la page


Facultés Actives

Cliquez sur un terme pour aller lire sa définition


Facultés Actives - Facultés Perceptives - Retour en haut de la page


Psychokinésie (pk)

La psychokinésie est littéralement l'action d'induire un mouvement à un objet au seul moyen de la psyché, sans moyen physique. Dans les études menées pour vérifier et comprendre ce phénomène, un besoin de préciser encore le terme est apparu. On distingue ainsi aujourd'hui 3 grandes catégories de PK :

Pour être plus explicite, faire bouger un stylo ou un bout de papier, c'est de la macro-PK ; à l'inverse, influencer le résultat d'un lancé de dés ou faire sortir plus de 1 que de 0 (ou l'inverse) dans une expérience avec un Générateur de Nombres Aléatoires (RNG), c'est de la micro-PK. La différence entre les deux sera importante à retenir pour une raison simple : si la micro-PK a été reconnue expérimentalement, ce n'est pas (encore) le cas de la macro-PK.


Retour à la classification - Retour en haut de la page


Télékinésie (tk)

La télékinésie est étymologiquement l'action d'induire un mouvement à un objet, animé ou non, sans contact direct entre l'inducteur du mouvement et l'objet qui le subit. C'est le terme générique et populaire pour désigner la psychokinésie. Son manque de précision fera néanmoins que concernant les études sur le psi, nous lui préférerons l'emploi du terme psychokinésie, qui sous-entend une réelle volonté d'action de la part de l'expérimentateur. Cependant, tout en gardant l'étymologie du terme, nous pourrons l'employer dans les cas de PK involontaire, comme par exemple quand certains objets bougent aux abords de personnes énervées ou instables psychologiquement.


Retour à la classification - Retour en haut de la page


Facultés Perceptives

Cliquez sur un terme pour aller lire sa définition


Facultés Actives - Facultés Perceptives - Retour en haut de la page


ESP

ESP est un acronyme signifiant 'Perception Extra-Sensorielles' (Extra-Sensory Perception en anglais). Ce terme fut inventé par J.B. Rhine dans son ouvrage du même nom rassemblant les résultats de ses expériences. Il décida dans ce livre qui traitait de 'telepathy, clairvoyance & precognition', que nous dénommerons ici plus justement Télépsychie et Psychomancie, de regrouper ces phénomènes sous le nom d'ESP. Cela permet dans les expériences tentant de prouver la réalité du phénomène de ne pas avoir à chercher à en connaître la nature exacte. Néanmoins, sauf à vouloir volontairement rester général, il sera bon pour les recherches actuelles de toujours préciser de quelle composante de l'ESP nous traitons.

On peut ajouter que c'est à ce terme générique que l'appellation '6ème sens' fait référence.


Retour à la classification - Retour en haut de la page


Télépathie

Ce terme, couramment associé à l'idée de transmission de pensées, a été utilisé dans quasiment toutes les recherches sur ce sujet. Et pourtant, il semble impropre à décrire le phénomène auquel il est associé, puisque des recherches extensives sur les témoignages que l'on peut trouver d'hypothétiques phénomènes psi nous rapportent deux grands types de cas associés au terme télépathie.

Hector Durville nous explique que :

“ Si l'on examine les actions à distance à un autre point de vue plus spécial, on voit que, dans tous les temps et chez tous les peuples, les campagnards, plus près de la nature que les citadins, ont toujours admis que certains mourants se communiquent à un parent ou à un ami éloigné pour faire connaître leur situation à ceux-ci. C'est ce que l'on appelle la Télépathie, (du grec "têle", loin, et "pathos", maladie), mot qui veut dire "avertissement donné à une personne éloignée par un malade sur le point de mourir." ”

Source : Les Actions Psychiques à distance, par Hector Durville - 1915

Donc, si effectivement dans le principe ces deux cas peuvent s'apparenter, nous pensons qu'il est tout de même important de les séparer. Ainsi, nous limiterons l'emploi du terme "télépathie" à la transmission d'informations de nature pathologique entre deux personnes et/ou d'avertissement de mort imminente entre proches, alors que le terme Télépsychie (voir la définition ci-dessous) désignera pour sa part ce qui se rapporte au second cas.


Retour à la classification - Retour en haut de la page


Télépsychie (tp)

Dans "Les actions psychiques à distance", Hector Durville propose ceci :

“ Au point de vue étymologique, le mot télépathie ne suffit plus à expliquer toutes les actions à distance, puisqu'il n'indique que celles des malades, quand des gens bien portants en sont aussi capables, et qu'en plus, ils sont susceptibles d'agir, aussi souvent qu'ils en ont le désir. Il y a donc lieu de le remplacer par un autre plus exact. Le mot Télépsychie (en grec "têle", loin, et "psukhé", âme), rend parfaitement l'idée de l'action d'un individu exercée au loin sur un autre. Le mot n'est d'ailleurs pas nouveau, car il a été proposé il y a quelques années par plusieurs savants, dont je citerai seulement Charles Richet. ”

Source : Les Actions Psychiques à distance, par Hector Durville - 1915

Ainsi, le terme télépsychie se rapportera plus généralement à une transmission de pensées, d'émotions et/ou d'informations, de nature globalement neutre.


Retour à la classification - Retour en haut de la page


Psychomancie (pm) ou clairvoyance

La psychomancie se rapporte à ce qui est généralement nommé 'clairvoyance'. Or, ce dernier terme est impropre à décrire parfaitement le phénomène comme énoncé ci-dessous :

“ Le mot "Clairvoyance" est fréquemment utilisé pour désigner plusieurs phases de la psychomancie, mais strictement parlant, ce terme est incorrect quand on l'utilise dans ce sens, la réelle signification occulte de ce terme étant "vision transcendantale, ou perception d'êtres dans d'autres plans d'existence, vision d'âmes désincarnées, d'élémentaux, etc." Ainsi, dans ce livre, nous considérerons le vrai phénomène de Clairvoyance comme étant distinct de la psychomancie. ”

Source : Practical Psychomancy, par William W. Atkinson - 1907

Le terme Psychomancie décrit quant à lui les phénomènes de réception d'information entre une personne agissant comme récepteur et une chose à connaître. Il sera possible d'utiliser un terme plus précis si l'on connait l'objectif recherché, comme par exemple Précognition si l'on souhaite connaitre un état futur de l'objet. Dans tous les cas, la chose à connaître sera inanimée.

Voyons un extrait de livre pour mieux comprendre ce terme :

“ Le terme "Psychomancie" est dérivé de deux mots grecs. Le premier, "psycho", désigne l'âme, la psyché (et est généralement utilisé pour indiquer les pouvoirs "psychiques" ou rare de l'âme ou de la psyché) ; le second mot, "mancie", signifie "deviner, prévoir, connaître en avance, détecter des choses secrètes", ainsi que dans les milieux occultes, "ressentir", ou "recevoir des impressions par les Sens Astraux". Ainsi, ce mot tel que nous l'utilisons dans cet ouvrage pourra être compris pour décrire une "sensation psychique". Le mot "psychomancien" désignera "une personne pratiquant la psychomancie" et le mot "psychomantique" se rapportera à "ce qui est relatif à la psychomancie". ”

Source : Practical Psychomancy, de William Walker Atkinson - 1907

Pour compléter cette définition, nous pouvons associer les facultés de psychomancie à ce que les vrais médiums utiliseraient, où médium désignerait une personne extra-lucide. Par conséquent, dans une approche plus rigoureuse, nous préférerons l'usage du terme psychomancie à celui de Clairvoyance. Ce dernier terme renvoyant plus spécifiquement à des phénomènes comme les visions, comme le fait de voir des morts par exemple, comme illustré par le film '6ème sens'.


Retour à la classification - Retour en haut de la page


Précognition

Du grec pré- et -cognition, qui signifie 'savoir avant'. La précognition est la capacité de pouvoir prévoir un événement avant qu'il ne se produise. L'exemple le plus courant est de prévoir les numéros qui vont sortir au prochain tirage d'un loto. Les phénomènes prévisibles sont généralement de nature événementielle et peuvent impliquer des êtres vivants. C'est une faculté active (ex : faire de la précognition), à distinguer des prémonitions que nous étudierons dans la définition suivante.


Retour à la classification - Retour en haut de la page


Prémonition

Sous-partie de la précognition, le terme prémonition sera utilisé lorsque le phénomène de prévision se produira de manière involontaire, à l'état éveillé ou non. Ainsi, une personne cherchant à connaître l'état futur d'un objet fera de la précognition, alors qu'une personne qui aura une vision involontaire d'un événement aura eu une prémonition. C'est donc une faculté passive, comme on peut le voir à l'usage du terme : 'avoir une prémonition'.

Il nous semble également utile de porter une attention particulière à la différence entre une prémonition et une impression de 'déjà-vu'. L'impression de 'déjà-vu' correspond à une impression d'avoir déjà-vu ou rêvé de la situation actuelle ; c'est donc une impression, aussi forte soit-elle, qui n'est réalisée qu'au moment où les faits se déroulent.
Au contraire, on ne saurait parler de Prémonition que parce qu'après avoir eu une vision, la personne en question est certaine que c'est ainsi que le futur se déroulera.

La prémonition est donc une prévision du futur alors que l'impression de déjà-vu n'est qu'un souvenir d'une hypothétique expérience similaire.


Retour à la classification - Retour en haut de la page


Rétrocognition

La rétrocognition, à l'inverse de la précognition, est la discipline permettant d'obtenir des informations sur un événement passé sans y avoir participé. Cette faculté à obtenir de telles informations regroupe la Psychométrie, qui sera elle plus passive, alors que la Rétrocognition, comme la Précognition, se doit d'être volontaire pour être expérimentée.


Retour à la classification - Retour en haut de la page


Psychométrie

Du grec psycho- et -métrie, signifiant 'mesurer par la psyché'. Cette discipline consiste à percevoir l'histoire d'un objet par le contact ou la pensée. Par rapport à la psychomancie, qui est plus générale, la psychométrie permet de connaître l'historique d'un objet, par exemple pour un livre, à qui il a appartenu, où il était rangé, ainsi que d'autres événements à haut caractère émotionnel.


Retour à la classification - Retour en haut de la page


Empathie

Le phénomène d'empathie consiste à recevoir et/ou capter, de manière volontaire ou non, les émotions et sentiments des personnes et êtres vivants autour de nous. Une personne dite empathe pourra ainsi connaître l'état émotionnel d'une autre par sensation seulement, sans que l'autre personne concernée n'ait à le dire ou le montrer. C'est une faculté assez répandue, souvent pratique pour les personnes qui l'utilisent (consciemment ou non) qui leur permet de pouvoir mieux agir avec les autres car sachant plus facilement quoi dire ou faire. Néanmoins, un excès d'empathie incontrôlé peut conduire à l'agoraphobie ou à un rejet de la société. Les personnes concernées venant à s'isoler pour ne plus avoir à ressentir les émotions négatives ou contradictoires des gens alentour.


Retour à la classification - Retour en haut de la page



Toutes les définitions données dans cet article sont bien sûr discutables, et si vous pensez pouvoir nous aider à les améliorer, ou avez constaté des imprécisions, n'hésitez pas à venir en débattre dans le sujet concernant cette page dans les forums.

Article rédigé par : GregoryDF le 08 Mars 2007
Dernière révision : 20 Septembre 2007 (Version 1.D)


Copyright © Info-psi 2007-2008 - Tous droits réservés - Optimisé 1024x768 minimum - Site version 1.0